Henri Demarquette

journee-henri-demarquette-ce-jeudi-au-mansHenri Demarquette entre au Conservatoire de Paris dans la classe de Philippe Muller et Maurice Gendron à l’âge de 13 ans. Après l’obtention de son Prix, il continue ses études auprès de Pierre Fournier, Paul Tortelier et Janos Starker aux Etats-Unis. Yehudi Menuhin le remarque alors et l’invite à jouer le concerto de Dvorak sous sa direction à Prague et Paris.

La carrière internationale du violoncelliste est lancée et Demarquette peut ainsi se produire accompagné des grands orchestres français ou étrangers : Royal Philharmonic Orchestra, l’Orchestre National de France, le London Philharmonic, l’ Orchestre de Chambre de Paris, le Tokyo Symphony, l’Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural, le Sinfonia Varsovia, la NDR de Hannovre etc.

Grand défenseur et promoteur de la musique contemporaine, il créé et collabore aux œuvres de Pascal Zavaro, Eric Tanguy, Florantine Mulsant, Alexandre Gasparov, Michel Legrand, et Richard Galliano, Laurent Petitgirard, Marcel Landowski, Jean Françaix ou Henri Dutilleux. Olivier Greif lui dédie le concerto Durch Adams Fall.

Toujours en quête de créativité, Henri Demarquette s’investit dans des projets originaux et des mélanges instrumentaux peu courant tels que le programme Voce, qui réunit le violoncelle et un chœur accapella dans des œuvres de la Renaissance et des œuvres du 21ème siècle ou le programme Arborescence avec lequel il présente l’histoire de la musique au violon, violoncelle, piano et bandonéon. Cet éclectisme se retrouve dans sa discographie.