Les noces mystérieuses

L’Antiquité grecque et romaine a toujours rêvé des spectacles unissant la musique et le rythme à la poésie, cette alliance magique des instruments avec les voix déclamant les poèmes, exaltant les bonheurs et les drames de la condition humaine. De la terrible tragédie à la comédie bouffonne, et toujours avec la musique.

Plus de deux millénaires après la fondation de Glanum, la musique et le verbe peuvent renaître dans la cité antique. Les temps ont changé, certes, et il ne pourrait s’agir de quelque utopique reconstitution archéologique.

Mais l’Antiquité, sa mythologie et ses thèmes éternels ont inspiré d’innombrables créateurs au fil des siècles et continuent à le faire de nos jours. Parmi les vestiges du passé, l’ombre des ancêtres accueille ici leur héritage bien vivant, celui des héros et des humbles d’hier et d’aujourd’hui, de leurs aspirations, leurs souffrances et leurs joies, et célèbrent les noces mystérieuses de la musique du son avec celle du verbe.

Gilles Cantagrel
Musicologue